la NBTA et les accrobaties

POURQUOI PLUS D'ACCROBATIES ?

RETOUR VERS LE TWIRLING

 

La décision d'exclure les accrobaties représente un tournant décisif pour l'avenir du Twirling NBTA.

Cette décision à été longuement et mûrement réfléchie par les instances de NBTA International.

Vous avez été nombreux à en être surpris, voire quelquefois, déçus, ne comprennant pas les véritables raisons de ce choix.

Il est important de donner quelques explications:

 

NBTA International après des années d'expérience s'est rendu compte que la caractéristique propre du Twirling s'effondrait complètement au dépend d'accrobaties.

Des accrobaties exécutées le plus souvent sans technique correcte, la plupart des Twirlers s'entrainant à divers mouvements sans encadrement spécialisé dans cette discipline. D'où un travail médiocre. De plus, les pratiquants focalisés sur les accrobaties, le Bâton était réduit à un simple accessoire qu'on lançait pour exécuter des figures, avant de la rattraper.

Les instances sportives officielles Internationales ont reconnu que les sols utilisés dans les compétitions étaient absolument inadaptés aux exercices accrobatiques.

Pour ces diverses raisons, on a pu constater dans des pays comme les Etats-unis, que certains Twirlers, avec des entrainements intensifs, se sont gravement bléssés, principalement à la colonne vertébrale. Une des championnes reste handicapée à vie.

Un entrainement intensif avec des techniques d'apprentissage inadéquates et des sols inadaptés ont contribués à aggraver cette situation.

NBTA International a donc décidé de suspendre les accrobaties et de développer la propre technique du Twirling en maintenant cette spécificité.

Le Twirling Bâton est une pratique avec sa propre méthode, et la finalité ne doit pas en être détournée.

Le Twirling doit rester le Twirling

Dans un premier temps, cette décision n'a pas fait l'unanimité. Pourtant depuis un an, nous avons pu nous rendre compte d'un changement positif. Les solos sont devenus plus liés, amélioration de la variété dans les réceptions, et des progrès dans les roulers.

Les entraineurs sont devenus plus créatifs, même en danse solo. En GRS, les accrobaties ne sont pas autorisées non plus, mais sont remplacées par des roulades de toutes sortes qui peuvent trés bien s'adapter au Twirling. On en a eu quelques exemples.

Toute l'énergie qui était alors dépensée pour l'exécution des accrobaties est aujourd'hui utilisée à essayer de perfectionner Bâton et Corporel.

NBTA magazine N°24 - Octobre/Nov./Dec. 1995